Autres interrogations

S'il vous reste des interrogations sur comment ça peut ce passer chez un psychologues, j'espère que ces quelques réponses pourront y répondre. Si ce n'est pas le cas, n'hésitez pas à me contacter et je serais ravie de vous répondre.

Puisque vous êtes mineur, vos parents ou responsables légaux doivent être au courant que vous consultez un psychologue, mais cela ne veut en aucun cas dire qu’ils doivent être au courant de ce qui est dit durant les consultations. Il ne leur sera pas communiqué des informations sur vous que vous ne souhaitez pas, vous êtes le patient et le secret professionnel est essentiel.

Je propose de rencontrer les parents au début du suivi, afin de discuter des modalités, et par la suite de façon ponctuelle si cela est pertinent pour vous.

Bien sûr! Vous n’êtes en aucun cas obligé de continuer à rencontrer un psychologue si vous n’en n’avez plus envie, n’en n’éprouvez plus le besoin, ou si ce qu’il vous propose ne vous convient pas ou plus.

Cependant, il peut être bénéfique, aussi bien pour vous que pour le psychologue, de formuler ce désir de façon claire, afin de pouvoir, lors d’une dernière consultation, faire un point et se dire au revoir.

Non! Vous n’êtes absolument pas obligé de vous allonger pendant la consultation. D’ailleurs, vous ne trouverez pas de divan dans ma salle de consultation, il y a uniquement un canapé et des fauteuils. Cette façon de faire est utilisée par les psychanalystes.

Obliger quelqu’un, que ce soit un enfant, un adolescent, un adulte ou une personne âgée, à “aller chez le psy” n’est jamais conseillé. Avant même de prendre rendez-vous, il est important d’essayer de communiquer, d’expliquer les raisons de cette demande que vous avez pour lui. Il est aussi possible de fixer un entretien par téléphone avec votre enfant pour que je puisse échanger avec lui.

Même si certains comportements vous inquiètent, il peuvent très bien faire parti du développement normal de votre enfant et n’être que passager. Il vaut mieux donc ne pas “forcer” la consultation chez un psychologue, car si l’enfant ou le jeune n’est pas prêt à cela ou n’en voit pas l’intérêt, rien ne positif ne pourra sortir de cette rencontre.

Nous pourrions toutefois nous rencontrer, sans votre enfant, et voir ensemble ce qu’il est possible de mettre en place ou si une orientation vers d’autres professionnels est à envisager.

Vous pouvez bien sûr venir avec une autre personne, un membre de votre famille, un(e) ami(e), votre conjoint(e), mais il sera important pour vous de vous demandez pourquoi vous avez besoin de la présence de l’autre dans cette démarche personnelle.

Si vous rencontrez des difficultés relationnelles, peut-être qu’un travail sur votre relation sera plus approprié. Etant actuellement en formation afin de pouvoir proposer dans un futur proche des thérapies systémiques familiales et de couple, je ne pourrai pour l’instant pas mettre en place un suivi avec plusieurs personnes mais je serai ravie de vous orienter vers des collègues.

Une psychothérapie n’a pas de durée définie, stricte… Elle varie selon les personnes, leur disponibilité, ce sur quoi elles souhaitent travailler…

Il existe cependant des thérapie plus brèves (TCC, systémique…) et d’autres plus longues (psychodynamique, psychanalytique…).

Les consultations du psychologue ou du psychothérapeute ne sont pas remboursées par la sécurité sociale. Certaines mutuelles ou complémentaires peuvent prendre en charge quelque séances comme AGF/Allianz, Agrica, Apicil, April, Axa, Crédit Agricole, Crédit Mutuel, Gan, Generali, Groupama, Groupe Apri, Groupe D&O, Groupe Mornay, Ipsec, Ircem, La Mondiale/AG2R, LMDE, Maaf, Macif, Malakoff…

Je pourrais vous remettre une facture pour chacune de nos rencontres afin de permettre vos remboursements.